Unité de prise en charge des personnes vivant avec le VIH

L’Hôpital de District d'Akonolinga dispose d’une unité de prise en charge des personnes vivant avec le VIH. Le syndrome d'immunodéficience acquise, plus connu sous son acronyme sida, est un ensemble de symptômes consécutifs à la destruction de cellules du système immunitaire par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)1,2. Le sida est le dernier stade de l'infection à VIH, lorsque l'immunodépression est sévère. Il conduit à la mort des suites de maladies opportunistes. Une personne malade du sida est désignée par le terme « personne vivant avec le VIH SIDA ».

Le diagnostic de l'infection par le VIH fait appel à la détection dans le sang des patients des anticorps dirigés contre le VIH. C'est la recherche de séropositivité au VIH, qui est un signe de l'infection ; mais l’absence de séropositivité au VIH ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu une contamination (ce qui peut être le cas au tout début de l'infection).

Trois modes de transmission ont été observés :

  • par voie sexuelle, qui est le principal moyen de contagion ;
  • par voie sanguine : qui concerne particulièrement les utilisateurs de drogues injectables et les professionnels de la santé ;
  • de la mère à l'enfant : qui peut survenir in utero dans les dernières semaines de la grossesse, au moment de l'accouchement et de l'allaitement.